TarifsCas d'usageConnexionEn savoir plus

Cise TP utilise Kraaft comme logiciel de suivi de chantier

Le 19 juillet 2022, nous sommes allés rencontrer Jérémy, Myriam, Johann et Mogan, respectivement conducteur de travaux, dessinatrice topographe, chef de chantier et chef d’équipe chez Cise TP Pont l’Abbé. Kraafteurs depuis plus d’un an, ils nous parlent de leur expérience.

Les enjeux

Cette agence, basée dans le Finistère, est spécialisée dans la pose de canalisations et de réseaux divers. Rayonnant dans le 29 et le 56, elle est la filiale Travaux Publics du groupe SAUR.

Aujourd’hui, les équipes nous accueillent sur le chantier de renouvellement du château d’eau de Juch, commandée par Douarnenez et les communes alentours. “La difficulté sur ce genre de projet, c’est la co-traitance, et le fait de ne pas priver les riverains d’eau plus d’une journée” commence Johann.

La traçabilité est donc essentielle. La maîtrise d’ouvrage, la maîtrise d’oeuvre, les co-traitants, les élus : tout le monde a besoin d’avoir les informations du chantier rapidement pour assurer la qualité de l’exécution et réagir rapidement en cas de difficultés. "Avant Kraaft, je mettais mes photos de chantier prises par mon téléphone dans le cloud de l'entreprise. Le problème, c'est qu’on a des téléphones de chantier avec peu de mémoire. Du coup il fallait faire attention au stockage, supprimer des photos et ça fait perdre du temps. Déjà qu'on est toujours sur le vif, ça nous rajoutait un truc en plus.” explique Mogan.

Or la remontée d’information rapide est essentielle. Le BE (Bureau d’Etudes) en a besoin pour modifier les plans et savoir quand faire les relevés sur le terrain. Le conducteur en a besoin pour les situations de fin de mois. La MOE (maitrise d’oeuvre) en a besoin pour anticiper les difficultés. “Je devrais aller sur le terrain tous les jours pour voir ce que les gars font, rectifier ce qui va pas et faire noter au client les modifications permanentes qu'on a sur chantier (…) mais je gère entre 2 et 4 chantiers en même temps. Le défi pour moi c'est de trouver du temps” constate Jérémy.

Résultat, les équipes passent beaucoup de temps au téléphone, ou le conducteur de travaux dans la voiture pour aller sur ses chantiers. Myriam, dessinatrice topographe, a d’ailleurs le même problème. “On fait les plans de recollements, c'est à dire qu’on retourne sur le terrain pour relever ce qui a été posé (…) avant j'avais des photos que je devais récupérer à droite à gauche, c'était pas évident”. Notamment parce qu’il n’est pas toujours facile de savoir quand aller sur le terrain pour faire les récolements.

Image du chantier de renouvellement du château d'eau de Juch (29)

Une application de traçabilité simple, qui fait gagner des heures par semaine

“Le déploiement a été très naturel (…) les équipes ont compris que ça marchait dans les deux sens : dès lorsqu'ils nous expliquaient ce qui se passait sur chantier (bien ou pas bien) nous on les enquiquine un peu moins” témoigne Jérémy.

Et en effet, le principe est simple. Pour chaque chantier, le conducteur crée une conversation sur l’application mobile. Aussi facile à prendre en main que WhatsApp, Kraaft permet de centraliser dans le fil d’actualité du chantier toutes les photos d’avancement, les formulaires d’aléas et les validations de jalons. “Le vendredi par exemple, le conducteur voit que le chantier est propre, que le balisage est fait et où est-ce qu'on est arrivé. Comme ça, s’il y a une dégradation le weekend, on a la preuve. Plus besoin de se déplacer : on gagne tous en autonomie” poursuit Mogan.

Sachant que toutes les photos envoyées via la messagerie sont automatiquement géo-localisées sur la carte satellite du chantier. “Ça permet de bien retrouver où ça a été pris (…) le conducteur peut nous répondre direct dans Kraaft, ça évite de s'appeler tout le temps” ajoute Johann. Une économie de temps que valide Jérémy : “Kraaft je l'utilise sur l'ordi. En fin de journée, ça me permet de faire le tour des chantiers et voir ce qui s'est passé. Au final on m’appelle que quand il y a quelque chose de très important (…) Je gagne environ 30 min par jour”.

“Kraaft on s'en sert tellement tous les jours que c'est devenu une routine (…) ça fait gagner du temps et je ne reviendrai pas en arrière” (Johann, chef de chantier chez Cise TP Pont l’Abbé)

Le fil d'actualité du chantier sur l'application mobile Kraaft (interface proche de WhatsApp)

Un gain de temps pour Myriam, dessinatrice topographe

“Kraaft, il est ouvert en permanence sur mon ordi” commence Myriam. “Je vois l'avancée du chantier, ça me permet de me dire ‘ah ils sont arrivés là, je dois aller faire des relevés’ (…) quand je dessine ça me permet d'avoir toutes les pièces, je sais exactement ce qui a été posé, la nature, le diamètre, je mets quelques commentaires (…) je n’ai plus besoin d'attendre que les collègues me transfèrent les photos”.

L’application web (sur ordinateur) permet également de sortir des rapports photos. Et la dessinatrice topographe rajoute aux plans de récolement les rapports Kraaft en annexe, pour expliquer par exemple les élévations et l’agencement des tuyaux. “Sur des gros chantiers, je ne peux plus m'en passer (…) maintenant j'ai tout, c'est instantanée”.

“Kraaft c'est une petite révolution chez nous” (Myriam, dessinatrice topographe chez Cise TP Pont l’Abbé)

Galerie photos du chantier : légendes, horodatage et géolocalisation

Une relation apaisée avec la MOE au moment des situations mensuelles

“Kraaft je l'utilise tous les jours, quand on a des croisements de réseaux, des imprévus : comme ça tout remonte en temps réel” souligne Mogann. Ce qui permet ensuite à Jérémy de classer les photos d’aléas pour générer des rapports Word de travaux supplémentaires directement depuis le logiciel.

“Ça rassure les clients car ils voient qu'on a rien à cacher” continue Jérémy. “Ils n'ont pas un accès direct à Kraaft mais ils voient qu'on fait un bon suivi grâce à nos rapports. On a eu beaucoup de retours positifs sur notre transparence”. Tous les mois, le conducteur de travaux déclare alors les situations qui ont ralentit les équipes et les facture à la MOA. “On a tout de suite l'information et ça nous permet d'appréhender la chose différemment vis-à-vis de nos clients, qui sont informés en temps réel des difficultés de chantier, dont ils ne se rendent pas toujours compte”. Les équipes commencent même à généraliser les rapports photos de marquage-piquetage sur l’application.

“L’autre jour, la MOE nous a demandé de sortir un rapport avec toutes les photos pour les raccordements, avec Kraaft c’est très simple. (…) Comme ça, s’il doit faire des futurs travaux, il peut voir ce qui a été fait et comment. Il verra ce qu'il y a dans le sol et où c'est. Ça fait un bon complément en plus du plan” conclut Johann.

“Je suis beaucoup plus serein quand j'arrive en fin de mois pour ma partie financière, pour justifier et pour préparer ma situation”. (Jérémy, conducteur de travaux chez Cise TP Pont l’Abbé).

Suivi cartographique et génération de rapports (chaque semaine ou chaque mois)

Les Bénéfices

✅ Adhésion facile de toute l’entreprise à un outil terrain proche de WhatsApp

✅ Meilleure traçabilité pour les situations financières en fin de mois

✅ Gain de temps et de qualité pour les rapports photos des topographes (photos géo-localisées et horodatées)

✅ Collaboration plus réactive et transparente avec la MOA

✅ Moins de temps au téléphone et moins de déplacements inutiles

👉 Je demande une démo

Recevez toutes nos actualités
S'inscrire à la newsletter
Kraaft

Apps mobiles

@ 2022 KRAAFT SAS